[Baugé-en-Anjou] La police municipale à l’affût de la pollution sonore

01 Oct 2021

Les policiers municipaux de Baugé-en-Anjou contrôlent régulièrement les deux-roues qui passent sous leurs yeux. En prêtant principalement attention aux petites cylindrées, qui font beaucoup de bruit.

Les policiers municipaux sont habilités à estimer, à l’oreille, si un véhicule fait trop de bruit ou pas. Une fois la moto ou le scooter arrêté, un contrôle au sonomètre est entrepris. Cet appareil mesure le nombre de décibels émis. Au-delà des décibels réglementées, le conducteur du véhicule encourt 135 euros d’amende et une mise en fourrière de son engin s’il ne la met pas rapidement aux normes.

La police municipale s’engage à être de plus en plus vigilante aux nuisances sonores. « Il faut que les gens aient conscience que les infractions seront relevées, explique le responsable de la Police Municipale Julien Carrere. À partir du moment où leur véhicule ne serait pas en règle, ou qu’ils feront un usage excessif des moteurs, les gens ont besoin de tranquillité. Quand vous passez avec un véhicule dont le pot d’échappement a été modifié, vous réveillez quasiment tout le monde. »

Trop de décibels ? La fourrière, et 135 euros d’amende !