[Baugé-en-Anjou] Deux jours dans les pas d’une équipe de TF1 en tournage sur le territoire

21 Jan 2020
Il s’était annoncé en novembre dernier mais avait finalement reporté – pour des raisons liées à l’actualité – son souhait de réaliser un reportage sur Baugé-en-Anjou, une des premières communes nouvelles de France. C’est désormais chose faite puisque Arnaud Etcheverry , journaliste du service politique de TF1 ont débarqué lundi 20 et mardi 21 janvier avec son équipe – un cadreur et un pilote de drone – pour une série de reportages sur le territoire.
Le sujet « La commune nouvelle de Baugé-en-Anjou : qu’est-ce que ça change au quotidien » devrait être diffusé sur l’un des « 20 heures » du week-end prochain. D’ici, retour en images et récit, heure par heure, d’un périple dense et riche en rencontres, en découvertes et en témoignages.

Lundi 20 janvier

14 h 30
Ponctuels, Arnaud Etcheverry et son cadreur arrivent en mairie déléguée de Baugé. Philippe Chalopin les accueille avec un café dans le hall de l’hôtel de ville avant de s’enfermer plus d’une heure dans son bureau à l’étage. Une heure d’échanges et d’interviews où rien n’est laissé au hasard. Le journaliste de TF1 veut comprendre. Tout comprendre des mécanismes de la commune nouvelle. « Expliquez-nous, M. le maire, en quoi ça a changé le quotidien des Baugeois », interroge-t-il.
Chiffre à l’appui, Philippe Chalopin décline alors tous les avantages : charges salariales, économies d’échelle, mutualisation des services, dotation de l’Etat…, les exemples ne manquent pas. Face caméra, « debout parce qu’on est jeune à TF1 (sic) », ironise le journaliste, le maire de Baugé-en-Anjou argumente, décline les chiffres, donne des exemples concrets.
15 h 30
L’un des exemples concrets qui incarne le mieux les capacités d’une commune nouvelle n’est autre que le Pôle Santé de Baugé-en-Anjou. Rendez-vous est pris avec le Dr Stéphanie Gennetay et Christa Péan, coordonnatrice du pôle. TF1 recherche avant tout des preuves de réussite sur le territoire. Après une courte visite, le duo s’engouffrent dans les salles d’attente des médecins généralistes, le constat est sans appel. Les témoignages recueillis par les journalistes attestent tous d’un réel atout pour le territoire.
17 heures
Après de multiples prises de vue et d’interviews au sein de l’établissement, retour place de l’Europe. Les journalistes entament alors une percée au cœur du marché du lundi. Là encore, les témoignages sont unanimes. Il fait bon vivre à Baugé-en-Anjou. Tant pour son cadre de vie que pour ses services et ses commerces.
17 h 30
A la demande de TF1, et là encore afin de prouver les avantages de la commune nouvelle, un sujet devait démontrer les avantages fiscaux des contribuables en matière de taxe d’habitation. Quelques recherches ont permis de positionner un couple du Vieil-Baugé qui a constaté une baisse de 175 € en 5 ans sur sa feuille d’impôt. Pour des raisons de confidentialité, nous n’assisterons à ce rendez-vous, laissant aux journalistes de TF1 l’exclusivité de cette information.
18 h 30
Autre domaine, autre choix avec toujours en vue les avantages de la commune nouvelle pour le monde associatif et sportif de Baugé-en-Anjou. Un tournage a donc eu lieu, en fin de journée, sur les hauteurs du Vieil-Baugé, dans la salle colorée et dédiée au club de boxe. Là encore, une salle qui n’aurait jamais vu le jour sans la générosité des Amicales laïques de Baugé et du Vieil-Baugé et l’impulsion de Baugé-en-Anjou.
19 h 30
L’heure du conseil municipal de Baugé-en-Anjou. Un moment important dans la vie d’une commune et que TF1 souhaitait absolument vivre jusqu’à en capter quelques images à l’aide d’un drone au coeur de la salle Altréa du Centre culturel René d’Anjou. Deux heures de débat avec quelques rapports importants dans la vie d’une collectivité : les subventions annuelles aux associations, le lancement de la convention territoriale globale ou encore le bilan social de la ville de Baugé-en-Anjou.

Mardi 21 janvier

10 heures
Il ne restait qu’à évoquer dans ce sujet de 3 min au « 20 heures », le volet économique et le rôle de Baugé-en-Anjou dans le soutien et la relance du commerce de proximité. Parmi les nombreux exemples, TF1 a retenu la boulangerie du Guédeniau, avec son passé parfois tumultueux et sa renaissance actuelle. Une fois encore, les journalistes ne pouvaient que constater la réussite et l’enthousiasme des clients.
Cet aperçu vu des coulisses d’un tournage d’une équipe de télévision n’a qu’une vertu : relayer les faits, rien que le faits. Espérons qu’il en soit ainsi pour TF1.
La preuve en images dès ce week-end sur l’un des « 20 heures ».