[Environnement] Mise en place d’un éclairage solaire à Cheviré-le-Rouge

09 Oct 2019

La société Solamaz a accompagné Baugé-en-Anjou dans la mise en place d’un éclairage solaire sur la commune de Cheviré-le-Rouge.

L’objectif du projet est d’apporter un éclairage sur une route empruntée par les habitants et notamment les écoliers. Les lampadaires (de type Luzeko.104 de Solamaz) ont été sélectionnés par la commune pour leur design épuré mais surtout leur aspect économique et éco-responsable comme l’explique Philippe Chalopin, maire de Baugé-en-Anjou : « Nous avons engagé un projet de territoire où le développement durable a toute sa place. La volonté de la collectivité est de travailler sur une trame noire et l’éclairage solaire permet justement de répondre à beaucoup de réponse. Nous avons un bon retour sur l’accompagnement de Solamaz, les habitants sont très satisfaits et cela a permis de résoudre un véritable problème de sécurité ».

La commune a aussi émis la volonté de disposer d’un éclairage pouvant fonctionner durant l’intégralité de la nuit, et puisse s’adapter aux besoins des riverains. Pour cela, le système intelligent LuZPower permettra d’assurer un éclairage constant durant l’intégralité de la nuit avec 3 phases d’éclairage. Ainsi, la première phase d’éclairage s’activant dès le coucher du soleil, offrira un éclairage à 100 % de sa capacité.

Une télécommande de gestion

Durant le reste de la nuit, les activités étant moins importantes, il y aura une variation de l’intensité d’éclairage, appelé « dimming ». Le niveau d’éclairage diminuera ainsi de moitié. « Cela permettra d’économiser l’énergie emmagasiné de façon à permettre un éclairage durant l’intégralité de la nuit mais aussi d’éviter toute pollution lumineuse due à un niveau d’éclairage trop important. Le niveau d’éclairage repassera ensuite à 100 % une heure avant le lever du jour afin de permettre une visibilité optimale aux usagers les plus matinaux« , explique la société Solamaz.

Une première programmation a été effectuée et pourra être modifiée si les besoins viennent à évoluer. Cette modification s’effectue simplement grâce à une télécommande de gestion. « Notre système prévoit également la possibilité de contrôler et piloter son parc d’éclairage à distance, grâce à notre système de télégestion, LuZConnect. Une solution supplémentaire qui pourrait être proposée à la longue afin de faciliter le suivi et la programmation de l’éclairage des installations« , poursuit l’entreprise.

A l’énergie solaire…

Les bénéficies pour la commune sont nombreux car ces lampadaires, totalement autonomes, ont permis de réaliser un éclairage sur l’intégralité de la route et ainsi éviter les travaux lourds d’installation (réalisation de tranchées, raccordements réseau, abonnements et armoires électriques).

Autre point important, la commune de Cheviré-le-Rouge n’aura pas à payer de factures d’électricité, les lampadaires étant alimentés par l’énergie solaire, une source d’énergie propre, renouvelable et gratuite. Et sur le plan environnemental, les lampadaires solaires permettront de réduire la dépendance énergétique lié à l’électricité réseau, mais aussi de ne pas émettre de dioxyde de carbone.

Les lampadaires solaires de Solamaz sont équipés d’une enveloppe en aluminium protégeant l’ensemble du système d’éclairage et d’un mât en acier galvanisé. L’ensemble du système présente un taux de recyclabilité de 90 %. Equipés de modules photovoltaïques d’une durée de vie estimée à 25 ans, ils seront ensuite recyclés par un organisme agréé qui se chargera du traitement et du recyclage des cellules. C’est également le cas des autres composants comme les lampes.

Actuellement en phase de test à Cheviré, un sondage permettra de recueillir l’avis des habitants. Ce nouveau type d’éclairage public pourrait ensuite être étendu à l’ensemble du territoire Baugeois.

Pour en savoir plus sur la société Solamaz, cliquez ici

Eclairage solaire : votre avis