[Patrimoine] Manoir de Valette, mille ans d’histoire 

28 Mai 2021

A Bocé, les premières traces de ce manoir remontent à 1093. Près d’un millénaire lors duquel il a su préserver sa richesse et ses mystères, comme le raconte Paola Perron.

Le manoir de Valette est situé sur la commune déléguée de Bocé, plus exactement au lieu-dit Vallette. Il a été acheté par les propriétaires actuels en 2009. Plus de 10 ans de travaux ont permis de restaurer le gros œuvre de la partie extérieure ainsi que les cheminées intérieures. « Il a fait l’objet d’une démarche archéologique, notamment sur les charpentes. Une étude des bois par dendrochronologie, une méthode scientifique permettant d’obtenir des datations de pièces de bois, a été réalisée sur la partie sud, raconte Paola Perron, propriétaire des lieux. Une trentaine de prélèvements ont été effectués par comparaison avec d’autres bâtiments existants dans un rayon de 100 km, notamment la charpente de l’église de Pontigné ». Cette charpente présente des similitudes au niveau des variations de croissance des bois avec le manoir de Valette dont certaines pièces ont été réemployées et datent du 14e siècle. 

Les châssis du Vendanger

« L’étude conclue que la mise en œuvre de la charpente sud, date de 1488-1489, c’est dire que c’est précis !, précise Paola Perron. Celle au nord serait du 17e siècle ». L’ excellente restauration est l’œuvre de l’entreprise Asselin de Thouars, à qui l’on doit la construction de « L’Hermione », réplique du navire de La Fayette. Des greffes et des entures ont été réalisées afin de conserver un maximum de bois d’origine. Un châssis de fenêtre a aussi fait l’objet d’une étude, celui-ci est dans un état de conservation exceptionnel, la méthode d’assemblage des bois révèle qu’il y a 530 ans, le même artisan fabriquait les châssis des logis anciens de Vendanger à Mouliherne. 

« Le manoir de Valette permet aussi de retrouver des témoins de la vie passée : un éperon, un couteau à cueillette du moyen-âge, des clous de portes, une cuillère en étain, un silex biface de l’âge de pierre, les vestiges d’une cheminée datant du 15e siècle et son corbeau à cordelière, énumère Paola Perron. Bien des découvertes sont encore à faire, le manoir n’a pas fini de nous raconter son histoire ».

Des graffitis signés Goupil

Mais de quand date Valette ? Le Célestin Port (archiviste du 19e siècle) mentionne 1093 à l’époque de Guarinus de Valetis (province de Bocé) ou encore 1556 alors appelé le clous des vallets (Chartrier de Parpacé). René de Mareil, seigneur de Landifer, devient propriétaire de Valette en 1580. Son filleul, André Rabouan dit Goupil, nous laisse de nombreux graffitis à l’étage du manoir. Enfant, il semble avoir souvent joué à cet endroit et les murs sont imprégnés de sa présence.

« En 1093, la construction était certainement en pierre et bois. Aujourd’hui, l’observation du bâtiment nous laisse présager l’existence d’un petit manoir aux 12e et 13e siècles », ajoute la propriétaire. 

Une boulangerie…

D’importants travaux au 15e siècle ont été réalisés et donnent la configuration actuelle sur trois niveaux. Un manoir plus haut, plus en longueur sur celliers et cuisines au rez-de-chaussée, parties nobles au premier étage avec trois pièces principales avec des greniers partiellement aménagés. Au 18e siècle, des transformations sont effectuées au premier niveau, ainsi qu’au 19e pour les besoins de la minoterie. « Elle fonctionnait avec une machine à vapeur alimentée par du charbon. Dans le prolongement du manoir, la maison d’habitation servait alors de boulangerie », précise Paola Perron. Encore aujourd’hui, Valette est un témoignage important de notre histoire. Le manoir a gardé des éléments essentiels sur la vie dans les manoirs du Baugeois sur une période de plus de mille ans. Le visiter, ne laisse jamais insensible, l’émotion est toujours présente.

Visite et ateliers chez Paola Perron…

Le château de Baugé organisait avec Yoann Olivier une visite du manoir de Valette, chez Paola Perron céramiste, « Voyage à travers les siècles », le 27 mai. Retrouvez les dates des ateliers modelage de l’argile sur le site. Atelier ami/famille avec un minimum de 4 personnes, réservations au 06 24 91 53 52. Prochains ateliers enfants : les 19 et 20 juillet, 9 et 10 août et 16 et 17 août.