[Territoire d’exception] Evann Vaidie et Jérémy Fourrier, Meilleurs apprentis de France

16 Mar 2021

Ces deux jeunes Baugeois ont décroché la médaille d’or du prestigieux concours, fin janvier, dans la catégorie « Electro-technique » pour un tableau d’ouverture de porte de parking.

Ils ont la gloire et les honneurs d’une digne humilité. Evann Vaidie, 17 ans, originaire de Cheviré-le-Rouge et Jérémy Fourrier, 18 ans, de Baugé, sont à la fois des « pôtes » et des adversaires ! Lycéens en terminale Melec (Métiers de l’électricité et de ses environnements connectés) à la Flèche, ils passeront leur bac pro cette année mais avant ils ont tenté de relever le défi du « Meilleur apprenti de France » dans la catégorie « Electro-technique ». « Depuis la première, certains de nos profs nous ont incité à participer à ce concours, expliquent-ils. En nous répétant souvent que nous avions le niveau ».

Un tableau électrique pour l’ouverture d’une porte de parking automatisée ! Voilà le défi à relever ! Ou du moins le type de maquette qu’ils ont dû réaliser à trois reprises. Aux concours départemental et régional, en octobre, à La Flèche et au national à Angers, fin janvier.
Un exercice minutieux qui, à chaque épreuve, aura duré plus de 7 heures. Quasiment une journée de travail pour câbler cette armoire permettant l’ouverture automatique d’une porte de parking. « Nous devions ensuite veiller la mise en service durant environ une heure, explique Evann. Et rester sur place pour assurer la maintenance en cas de problème ». Sur les douze finalistes présents au Parc des expositions d’Angers, Evann et Jerémy sont sortis vainqueurs, médaillés d’or au plan national. Un sacre toutefois terni par la crise sanitaire qui imposa le huis-clos de cette finale.

Nos deux jeunes Baugeois garderont néanmoins un excellent souvenir de ce challenge réussi. « On ne va pas s’arrêter là, lancent-ils. Nous envisageons sérieusement une participation aux Olympiades des métiers ». Une démarche cette fois personnelle sans l’appui financiers et logistiques du lycée d’Estournelles de Constant qu’ils quitteront logiquement en juin prochain, bac pro en poche. A suivre…
En attendant, Evann et Jérémy savourent leur titre et rêvent à leur avenir. « J’aimerai devenir ingénieur dans le domaine de la domotique », avance Evann. Tandis que Jérémy se voit déjà travailler sur des lignes aériennes à haute tension.
Et pour mettre toutes les chances de leur côté, ils ne sont pas prêts d’oublier d’inscrire sur leur CV : « Meilleur apprenti de France ! »