Anjou Coeur de Ville

La ville de Baugé en Anjou s’est engagée dans la démarche Anjou Cœur de Ville, démarche proposée par le Département de Maine et Loire, depuis 2015, avec pour but la revitalisation du centre-ville de la commune déléguée de Baugé.

Une démarche, pierre par pierre

La Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) de Maine et Loire a dans un premier temps réalisé une étude de la stratégie urbaine.

A l’issue de cette étude, la ville a décidé de poursuivre la réflexion en vue de l’élaboration et de la mise en œuvre d’un projet urbain pragmatique constitué d’un programme d’actions chiffrées et phasées dans le temps et dans l’espace afin de :

  • Renforcer l’attractivité du cœur de ville par l’amélioration du cadre de vie.
  • Améliorer la qualité et la diversité de l’offre d’habitat en cœur de ville.
  • Dynamiser l’économie et le commerce de proximité.
  • Structurer et développer l’offre de services à la population.
  • Mettre en œuvre une démarche d’urbanisme durable raisonnée et participative.

L’objectif final est donc de disposer d’un plan de renouvellement urbain et de requalification des espaces publics à l’échelle du centre-ville mais aussi d’élaborer une étude pré-opérationnelle habitat sur un périmètre urbain plus resserré : Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de Renouvellement Urbain (OPAH –RU).

 

Le plan guide d’aménagement des espaces publics

La redynamisation du centre-ville passe par l’élaboration d’un plan guide traitant à la fois des dimensions « habitat / patrimoine », « commerces / équipements », « espaces publics / déplacements / stationnement » afin d’offrir une vision globale des interventions qui seront conduites sur le cœur de ville.

Les intentions sont les suivantes :

  • Sur la dimension « espaces publics » : marquer et identifier le cœur historique ceint des remparts, proposer des espaces publics de qualité pour une plus grande convivialité du centre‐ville, améliorer les déplacements notamment sur l’axe principal, optimiser et diminuer l’impact visuel du stationnement tout en améliorant son accessibilité et sa lisibilité, sécuriser les continuités piétonnes, mettre du lien entre le centre-ville avec la vallée du Couasnon et renouer avec l’Altrée
  • Sur la dimension « habitat / patrimoine » : valoriser la richesse patrimoniale de la centralité des remparts en réhabilitant le patrimoine bâti ou en construisant la ville sur la ville , lutter contre la vacance des logements, proposer des logements accessibles et confortables pour favoriser la mixité des populations.

L’habitat

En parallèle de l’élaboration du projet urbain, un travail fin sur l’habitat a été mené via un diagnostic des façades (411 façades au sein du périmètre d’étude) et une enquête de peuplement afin de proposer un programme d’aides à l’intention des propriétaires privés souhaitant réaliser des travaux.

Ces études ont permis d’identifier des enjeux forts sur les îlots bâtis du cœur de ville des remparts :

  • des enjeux architecturaux et de travaux : réhabilitations légères (ravalement de façades) ou lourdes (travaux de structure et d’étanchéité)
  • des enjeux fonctionnels concernant la vacance des logements (vacance souvent liée à des problèmes d’accessibilité des logements directement depuis les rez-de-chaussée commerciaux).

Le périmètre

Le périmètre de l’étude habitat est un périmètre large, intégrant l’ensemble du tissu bâti ancien de Baugé-en-Anjou. 4 sous-secteurs ont été définis et des objectifs qualitatifs ont été définis :

  • entrée de ville Nord : redonner une image plus qualitative de l’entrée de ville et proposer une nouvelle offre de logements pour répondre au besoin de la population ;
  • entrée de ville Sud : redynamiser le centre-ville via l’aménagement d’espaces publics de qualité, véritables lieux de vie ;
  • centre ville / secteur commerces et habitat : répondre aux enjeux de vacances via la requalification du bâti des principales rues commerçantes ;
  • entrées de ville Est et Ouest / secteur habitat : rendre attractif les secteurs connexes à l’hyper-centre via l’amélioration du cadre de vie.

Amélioration de l’Habitat de Renouvellement Urbain : les principes et la mise en place

A l’issu de la phase de diagnostic dans le cadre de la future opération d’OPAH-RU différents objectifs qualitatifs ont été établi :

  • Restructurer des îlots et les logements dégradés en créant des logements accessibles et fonctionnels, tout en créant une offre diversifiée de types de logements ;
  • Repérer et lutter contre l’habitat indigne et dégradé à travers un volet incitatif et coercitif
  • Assurer une production de logements locatifs à loyers maîtrisés en recyclant les logements dégradés et en proposant une offre complémentaire nouvelle
  • Lutter contre la précarité énergétique
  • Offrir des logements adaptés aux Personne à Mobilité Réduite (PMR)
  • Mettre en valeur le patrimoine bâti de la commune
  • Afin d’accompagner les actions sur le bâti, il s’agit d’aménager des espaces publics de qualité et créer des places de stationnement.

L’OPAH de Renouvellement Urbain est une opération d’amélioration de l’habitat privé incitative portée par la ville.

En plus d’une intervention sur l’habitat privé, l’OPAH-RU permet de coordonner les interventions sur les espaces publics extérieurs dans un objectif de renouvellement urbain et de cohérence des interventions.

Elle permet de mêler actions incitatives et actions coercitives lorsque les actions incitatives ne suffisent pas via des opérations immobilières et des actions foncières.

Dans le cadre de cette OPAH – RU, la ville sera attentive à 5 axes thématiques :

  • Des actions foncières et immobilières
  • Requalifier le linéaire de façades
  • Traiter et lutter contre l’habitat indigne
  • Améliorer l’attractivité par la réhabilitation de l’offre privée
  • Faire évoluer le parc ancien pour permettre le maintien des personnes âgées et/ou handicapées.

 

Une construction collective

La réussite de cette opération repose sur l’engagement de tous, habitants et commerçants.

« Nous savons l’engagement de nos commerçants pour faire vivre le centre ville et nous ne doutons pas de leur volonté de saisir cette opportunité. Le centre-ville des prochaines années sera ce que, ensemble, nous en ferons. » précise Philippe CHALOPIN.

Pour s’inscrire dans une démarche collective, une réunion publique s’est tenue le 1er mars 2017, un groupe de réflexion participatif composé des habitants de Baugé-en-Anjou s’est constitué pour participer à 3 ateliers pour mener ensemble une réflexion. Puis une balade avec des habitants volontaires du cœur de ville a été organisée en octobre 2017. Ce moment a été l’occasion d’organiser des ateliers afin de favoriser les échanges et la concertation quant aux objectifs attendus. Ces moments d’échanges ont permis de mieux cerner les attentes des habitants du cœur de ville.

Dans le prolongement de ces travaux et échanges, nous vous convions à une nouvelle réunion publique le 15 juin 2018.